Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 20:36

http://img59.imageshack.us/img59/6348/capturedcran20130216203.png

« Je ne peux pas rentrer à Londres. Le trafic aérien est suspendu et tous les trains sont pris d'assaut. Mon planning est foutu à cause d'un volcan islandais dont seuls les autochtones sont capables de prononcer le nom. Je n'ai pas le choix. Une nuit de plus, à Paris, dans cette suite décorée comme un bordel. »

G.M.

 

En vérité, Georges Swington,  le héros quiquagénaire de ce livre, ne se doutait pas que l'éruption de ce volcan islandais en annonçait bien d'autres : éruption de souvenirs, d'amours mortes ou renaissantes, de mélancolies, de jubilations rétrospectives, d'espérances inattendues. Sans ce volcan, sans le désordre qui s'en est suivi, aurait-il jamais eu le courage de se pencher sur sa vie incandescente à l'instant précis où celle-ci risquait de devenir une lave figée et froide ?

 

Le Mot de l'éditeur : J'ai vécu de vous attendre

 

Tout le monde se souvient de l'éruption du Volcan Islandais Eyjafjöll qui bloqua, il y a peu, le trafic aérien au-dessus de l'Europe...
C'est dans ce contexte que le héros de le livre, George Swington, se trouve  à Paris - ce qui le navre car il devait fêter son cinquantième anniversaire avec ses amis. George est un agent immobilier surmené, il a aimé, désaimé, il a deux enfants - et, surtout, il n'a jamais pris le temps de se pencher sur lui-même.
Pendant ce huis-clos de trois jours, sa vie, ses souvenirs, son chaos intime, vont défiler dans un vrac tissé d'humour et de drôlerie. Et, pour la première fois, il va se souvenir sans déplaisir de son enfance, de ses ambitions défuntes, de l'infidélité de son père, de la résignation de sa mère. Il va, et c'est le plus important, se souvenir des femmes qui ont croisé son existence, des femmes qu'il a quittées, ou qu'il n'a pas su retenir.
"Mid-life crisis" déclenchée par une éruption volcanique ? Tel est bien l'intrigue de ce roman. En trois jours, George Swington va se défaire et se "reconstruire". Et, au moment où il atteint le point culminant de son désarroi, où il ne demande plus rien à son avenir, quelqu'un frappe à sa porte... D'où le titre de ce roman, emprunté à un vers de Paul Valéry : "J'ai vécu de vous attendre"...


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : WWW.SIMZSER.COM
  • WWW.SIMZSER.COM
  • : Je propose presque chaque jour un texte écrit comme on prendrait une photo instantanée. Les textes et poésies sont la plupart du temps, bruts et presque pas retouchés. Ils sont les reflets de mes émotions et je les dépose ici en partage. Merci à tous les rêveurs et amoureux des mots qui prendront le temps de flâner sur mes pages. N’hésitez pas à me contacter en cliquant sur «contact» ou en laissant un commentaire. Bonne visite à tous, bien amicalement, Simon...
  • Contact

Serge Gainsbourg la chanson de Prévert

Recherche

D'émaux...

 

 

Me souririez-vous ?

http://imageshack.us/a/img217/630/mesouririezvousctblog.jpg

La demoiselle...

http://img855.imageshack.us/img855/687/lademoisellepourcteblog.jpg

Le garçon assis

http://img855.imageshack.us/img855/9140/garonctblog.jpg